Remettons en cause de vieux remèdes et des idées préconçues qui se transmettent de bouches à oreilles. Et, ce malheureusement jusque dans les milieux professionnels... Les lignes qui suivent risquent de surprendre!

Ne jamais décaper une terre cuite avec de l'acide chlorhydrique!

En effet, quelque fois, la terre cuite elle-même, ou le lit de ciment pauvre qui la supporte, contiennent de la chaux. Sans vouloir rentrer dans des problèmes chimiques compliqués, nous pouvons conclure d'une façon absolument sûre que l'acide chlorhydrique en présence de chaux va générer du chlorate de calcium. Or, le chlorate de calcium n'est que partiellement soluble dans l'eau... Ce qui fait qu'au séchage des efflorescences blanches non solubles dans l'eau vont réapparaître... On va donc remettre de l'acide pour les éliminer...Et ainsi on auto génère le phénomène des apparitions des efflorescences blanches! Il est très fréquent que l'acide chlorhydrique provoque la décoloration partielle et irrégulière des joints s'il stationne trop longtemps au contact lors du décapage, et ce particulièrement si le joint est foncé. Utilisé en concentration trop importante, le risque de décollement entre le joint et la terre cuite existe, particulièrement si la terre cuite est peu poreuse. Il faut également rappeler que pour neutraliser l'acide chlorhydrique, il convient d'utiliser un poids de produit basique en rapport avec le poids de l'acide utilisé.
Pour toutes ces raisons nous déconseillons formellement l'utilisation de l'acide chlorhydrique!

La réussite du traitement sur une terre cuite ne dépend pas seulement des produits et de la méthode employés.
Il faut également que le traitement soit appliqué sur un sol parfaitement sec, propre et neutre.
Le vide sanitaire doit être bien ventilé et efficace. Si la maison ne possède pas de vide sanitaire, la chape doit être posée sur polyane. Le sable utilisé à la confection de la chape doit être du sable de rivière, à défaut du sable lavé. Cette obligation devient caduque si les terres cuites sont posées à la colle.
Le temps du séchage avant d'appliquer un traitement sera de 3 mois après pose traditionnelle, 1 mois 1/2 après pose à la colle.
La présence d'un chauffage intégré dans le sol est toujours un avantage qui accéléra le séchage.

Les différentes étapes du traitement!
  • Le décapage
  • Le séchage parfait, 8 à 10 jours, plus si nécessaire!
  • La mise hors salpêtre, cette opération vous garantira définitivement des remontées de salpêtre.
  • L'imprégnation
  • Les finitions: Mat, Satinée ou brillante!

Mentions légales |Plan du site |Accueil |Société |Services |Charte |Contacts